CONCOURS DE MUSIQUE DES ZONTA CLUBS DE FRANCE

EDITION  2017-2018 : LE HAUT-BOIS

CONCOURS 2018

Le Concours de musique des Zonta Clubs de France qui devait se dérouler le 8 Décembre 2018 avait été annulé par la Préfecture de Police de Paris en raison des manifestations. Gràce à l’intervention de nos responsables de commission et après moult tractations, ce concours a pu être remis au mois de janvier 2019.

Le concours de musique 2018 a finalement eu lieu le 12 janvier 2019 au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, 14 rue de Madrid à PARIS 75008.

Les lauréates du concours 2018 sont :
– Rebecka NEUMANN pour le Prix France de la Chaise Mutin 2018
Audrey CROUZET pour le Prix Jeune Talent 2018

Félicitations à ces jeunes mais talentueuses lauréates.

Voir le compte-rendu complet

 Laurence Equilbey : Marraine du Concours

Laurence Equilbey : Marraine du Concours


REBECKA NEUMANN – 
PRIX FRANCE DE LA CHAISE MUTIN 2018

Issue d’une famille musicienne et mélomane Rebecka tout naturellement s’est tournée vers la musique et le hautbois.
Rebecka a obtenu son DEM en 2013 puis son diplôme de perfectionnement, avec félicitations, en 2014 au CRR de Cergy-Pontoise dans la classe de Jean-Marie POUPELIN ;
Elle intègre ensuite le CRR de Paris en classe de perfectionnement hautbois et musique de chambre pour deux ans, chez Nora CISMONDI, avant d’entrer dans la classe Jacques TYS au CNSMDP en septembre 2017.
Elle s’intéresse beaucoup à l’orchestre : elle a été deux ans hautbois solo au sein de l’Orchestre et Chœur des Universités de Paris (OCUP) et du Chœur et Orchestre Sorbonne Université (COSU). Elle est régulièrement appelée par des orchestres professionnels (Orchestre National de Lille, Orchestre Pasdeloup, Orchestre des Lauréats du conservatoire) et participe à la tournée 2018 de l’orchestre Français des Jeunes (OFJ) en France, Suisse et Roumanie.
En 2018 elle rejoint la formation DE au CNSMDP car pour elle l’enseignement est très complémentaire du métier d’orchestre. Elle entre également en licence de musique de chambre avec son quintette.
Pour Rebecka la musique lui a permis et, lui permet, au cours des rencontres faites et des lieux rencontrés, de développer ses capacités de rigueur de travail en groupe, sa persévérance et sa patience. Elle lui a permis de découvrir également d’autres formes d’art comme la danse qu’elle a pratiquée pendant huit ans et, l’opéra reliant musique et théâtre.
« Le travail d’orchestre est un travail pointu mais gratifiant notamment lorsque le moment du concert est venu. Le stress et l’émulation aident à se dépasser et à vivre des moments magiques avec les autres ».


AUDREY CROUZET – 
PRIX JEUNE TALENT 2018

Audrey a commencé la musique à l’âge de huit ans par hasard dans une classe à horaires aménagés
Attirée rapidement par la chorale et les ateliers en groupe autour du rythme, en changeant d’école, elle a intégré une petite classe de musique de chambre pendant plusieurs années et s’est découverte une passion à travers un stage d’orchestre qui avait lieu chaque printemps.
A partir de là elle s’est imaginée faire partie d’un orchestre et peu à peu en faire son métier.
Elle a obtenu son DEM en 2012 avec mention TB au conservatoire de musique et de danse de Chartres avant de rejoindre le CRR de Paris dans la classe de Nora Cismondi et le pôle supérieur musique de Boulogne Billancourt dans la classe de Michel Bénet.
Depuis 2016 elle est entrée dans la classe de David Walter au CNSMDP pour obtenir un diplôme de musicien interprète DNSPM puis un DE et donne des cours en parallèle.
Audrey a participé à plusieurs concerts entre 2017 et 2018 avec les Dissonances (Le Chevalier à la Rose) avec l’orchestre de l’opéra de Rouen, l’orchestre national de Lille.
Récital de hautbois à Katowice en Pologne après avoir été remarquée lors d’un concours en 2017.
Concerts avec l’orchestre des lauréats du CNSM à l’opéra de Paris (Gala des écoles de danse du monde), Tournée en Palestine avec le Palestinian Youth Orchestra.
Manifestations avec le Quintet Phénix son quintette à vents atypique dans le cadre du festival Jeunes Talents.
A côté de l’orchestre elle aimerait faire partie d’une formation de chambre pour plus de liberté dans la création de son propre projet et plus de proximité avec son public.